“La couleur n’est pas tant un phénomène naturel qu’une construction culturelle complexe, rebelle à toute généralisation, sinon à toute analyse” a écrit en 2006 Michel Pastoureau, historien et spécialiste de la symbolique de la couleur. Car la couleur, on la connaît saturée, dense ou terne. Elle peut être chaude, froide, flashie ou sombre. Mais finalement, tout ça n’est qu’une question de perception. La couleur se reflète sur la matière, via des ondes, jusqu’à nos yeux. Autant de variables qui la rendent subjective, personnelle, unique. Et je ne parle là que…