L’acronyme GAFAM renvoie bien sûr aux grands géants du web américain Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. Ces 5 entreprises, dont l’hégémonie ne cesse de grandir, pose au juriste et au législateur des questions nouvelles, organisant nos sociétés, redessinant les cartes de la vie publique et de la vie privée de ses utilisateurs et utilisatrices. Jusqu’à concurrencer sur l’échiquier du pouvoir la puissance déclinante des états ? Ces entreprises sont vues par certains et certaines comme des modèles d’utopie libérale, emblème de la réussite et de la modernité occidentale. Ou…